Arnaque sur les lignes de bus entre Anosizato et CNAPS

A cause du manque de contrôle, les lignes de bus G et J pratiquent une véritable arnaque sur le trajet Anosizato jusqu’à CNAPS.


On l’attend depuis longtemps. Une vraie réforme des transports urbains à Tana. Entre les bus, chargés comme des sardines avec le risque d’accident, l’absence totale de tickets, on a la résurgence de comportements qu’on croyait bannis. Les lignes G ou J desservent Anosizato jusqu’à CNAPS. Techniquement, le tarif est de 500 ariary de l’un à l’autre, si vous descendez à la fin.

Mais depuis quelques semaines, tous les bus de cette ligne pratiquent un véritable racket. D’abord, ils disent qu’ils vont uniquement jusqu’à Ankadimbahoaka, puis c’est devenu uniquement jusqu’à Fasany Karana. Et si vous voulez aller à Ankadimbahoaka, il vous faut payer 400 ariary. Mais là où se situe l’arnaque est qu’ils vont bien jusqu’à CNAPS, mais qu’ils font payer le trajet deux fois. Donc, cela vous revient à 1000 ariary si vous restez encore dans le bus à Ankadimbahoaka, pour aller jusqu’à la CNAPS.

Non seulement c’est totalement illégal, mais c’est une véritable merde pour les passagers qui doivent prendre un autre bus à Ankadimbahoaka s’ils ne savent pas la magouille. On comprend leur technique, car le trajet total est long, mais ne prenez pas les gens pour des cons. C’est également les embouteillages qui provoquent ce comportement. Et comme les gens en ont marre d’attendre, alors ils paient sans discuter.

Mais c’est surtout parce que ces lignes sont uniquement gérés par des bus indépendants, avec leurs propres propriétaires. S’ils étaient dans une coopérative, cela ne serait pas possible. Et d’autres lignes comme la 154, la 163 ou la 194 font des trajets proches sans jamais surtaxer. Mais évidemment, ils sont constamment bondés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *