EXORBITANT !! Les taxes douanières à Madagascar

Malgré des appels pour la mondialisation et la modernisation du pays, on voit que Madagascar reste exorbitant sur les taxes douanières.


J’avais souvent des amis qui hurlaient face aux taxes douanières à Madagascar. Et jusqu’à récemment, je m’en foutais un peu. Mais la population de Madagascar, notamment celle d’Antananarivo, a amélioré son niveau de vie. Bien sûr, la pauvreté est encore très présente, mais pour les couches aisées de la population, non seulement, elle se loge mieux, s’habille mieux, mange mieux, mais elle regarde aussi de plus en plus vers l’extérieur.

L’occidentalisation est absolument partout avec les séries, les films, les jeux et son impact sur la jeunesse malgache qui préfère s’exciter sur le dernier Zelda ou les héros Marvel plutôt que de préserver des traditions respectables comme le Kabary. Mais vous vous dites : Qu’est-ce qu’il est en train de raconter, je croyais qu’on était là pour parler des taxes douanières. C’est toujours mon coté vieux con dans un corps de jeune.

Avec l’augmentation du niveau de vie, de plus en plus de malgaches peuvent s’acheter en ligne à l’étranger. Si vous êtes vraiment blindé de fric, vous pouvez avoir le précieux sésame d’une carte de crédit internationale dans les banques locales.

Toutefois, même si on peut payer en ligne, malgré ce connard de Paypal qui refuse qu’on utilise son mode de paiment alors qu’on est un pays de 25 millions d’habitant, les frais de livraison étaient trop élevés sans oublier qu’une grande partie des sites marchands étrangers ne livrent pas dans le coin, car ils nous considèrent encore comme le coin le plus paumé du monde ou un dessin animé, c’est selon.

Mais le monopole occidental de la vente en ligne s’est fracassé de plein fouet contre les chinois. Que ce soit avec des sites comme Gearbest ou AliExpress, on peut acheter de n’importe où. Et leurs frais de port sont ridicules. Puisque comme il embarque un max de marchandises sur des gros navire-conteneurs, alors ils peuvent casser les prix.

J’ai déjà acheté chez Gearbest ou AliExpress depuis Madagascar et les produits sont bien arrivés. Après, cela dépend des produits et il y a toujours des frais de port exorbitant selon certains marchandises ou qu’on choisit la livraison Express. Le délai moyen de livraison depuis la Chine vers Madagascar est de 3 à 4 semaines en standard et 2 semaines en Express.

Donc, on peut plus ou moins payer en ligne, on bidouille sur les frais de port et après une longue attente, le produit finit par arriver… à la Poste malgache. Et c’est là que vous voyez que non, il y a vraiment des aspects de l’administration malgache qui doivent être modernisés. Je parle de la Poste à la Petite Vitesse. Le truc n’a pas changé depuis 20 ans même si les employés sont très compétents…mais parfois trop compétents.

Les taxes douanières sont vraiment monstrueuses ! Les produits électroniques sont taxés à 49 % !! Oui, 49 %, soit la moitié du prix du produit. Cela concerne les produits en entier, mais cela tombe à 39 % pour les pièces détachées. En France, le droit de douane n’existe pas dans l’Union Européenne, mais en dehors de l’Europe, le maximum que j’ai pu trouvé est de 8 %. Là, je dis oui, même 10 à 15 %, je valide. C’est du fric dans les caisses de l’Etat et ce n’est pas atrocement cher pour le consommateur. Car je ne suis pas vendeur, mais un simple consommateur.

Quand on regarde le site de la douane malgache, alors, déjà, tout est dans de gros PDF et c’est compliqué de trouver ce qu’on cherche. Quand on regarde les données de la Banque mondiale sur la taxe douanière, alors on se rend compte que décidément, cette institution est totalement déconnectée de la réalité puisqu’elle nous dit que la taxe de douane en moyenne à Madagascar est de 6,5 %. Euh non ! C’est un peu plus que ça.

On va me dire : Ouais, tu sais, il faut contribuer au pays et patati et patata. Aucun problème, c’est pour ça que même quand je n’ai pas de facture (car les sites chinois s’en foutent), je la fais moi-même en mettant le vrai prix, car “ce qui appartient à César, etc”. Mon problème avec ces taxes douanières de Madagascar est que vous avez de gros opérateurs économiques qui font entrer des dizaines de conteneurs dans le pays sans payer un seul centime. Et pendant ce temps, le pauvre mec ou la pauvre meuf qui va s’acheter une babiole en ligne à 20 dollars, va se faire taxer comme un malotru.

Il faut une réforme globale et une vraie transparence sur les taxes pour justifier des taux qui avoisinent les 50 % et des exonérations pour les particuliers. Car on ne peut pas dire qu’on est pour la mondialisation et imposer une mesure protectionniste par la suite. Et puis, si on achète en ligne, car on ne trouve pas ce qu’on cherche au niveau local. Sinon, vous pensez bien qu’on achèterait tout ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *